Conseils pour bien débuter en voile

 

Bien débuter en voile : les conseils d'Ian Walker


Ian Walker n'est pas seulement un ambassadeur Musto. Il est une légende de la voile à part entière. Des médailles d'or remportées dans le monde entier au récent succès en tant que skipper d'Abu Dhabi Ocean Racing dans la formidable Volvo Ocean Race, Ian est véritablement un héros sportif. 

Il nous donne ici les toutes dernières infos pour se mettre à la navigation, tout en brisant quelques mythes en cours de route.

La voile m'a donné une vie de rêve, et le plaisir de voyager dans le monde entier et de rencontrer de nouvelles personnes. Ce que j'aime dans la voile, c'est l'équilibre entre un défi physique, technique et mental. À certains égards, c'est comme jouer aux échecs sur l'eau, mais en faisant de l'exercice et en prenant l'air en même temps.
Mais contrairement au football, il peut sembler difficile de s'y mettre. Alors, comment commencer et la navigation est-elle vraiment un sport pour tous ?
« Je vais commencer par briser quelques mythes »  

Mythe 1 : il faut commencer jeune

Comme dans n'importe quel sport, vous apprenez plus vite et cela vient plus naturellement quand vous êtes jeune. Mais la beauté de la voile est que vous pouvez naviguer jusqu'après la retraite et que tout le monde peut trouver un bateau qui lui convient. Un membre de mon équipage victorieux de la Volvo Ocean Race n'a commencé à naviguer qu'à l'âge de 19 ans.

Mythe 2 : il faut être très fort pour bien naviguer

De toute évidence, les équipes nationales sont non seulement très qualifiées, mais aussi très sportives de nos jours et certains emplois sur des voiliers requièrent une force physique énorme. Mais il y a beaucoup d'emplois différents et certains doivent être effectués par des équipes plus légères et plus agiles. Votre ratio poids/puissance est souvent important et c'est une des raisons pour lesquelles les filles peuvent rivaliser avec les hommes. La navigatrice la plus connue de Grande-Bretagne, Dame Ellen MacArthur, a fait le tour du monde plusieurs fois et elle est minuscule !

Mythe 3 : il faut être riche pour naviguer

Il est vrai que les yachts de course coûtent beaucoup d'argent, mais il en va de même pour les voitures de course haut de gamme. De nombreux propriétaires de bateaux recherchent souvent des membres d'équipage et les bénévoles sont rarement refusés. Les bateaux d'occasion peuvent être au même prix qu'un ensemble de clubs de golf et l'adhésion à mon club de voile ne coûte pas plus d'une partie de golf sur un parcours haut de gamme !

Mythe 4 : ce n'est pas un sport de filles

Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité et l'un des grands aspects de la voile est la façon dont les hommes et les femmes rivalisent sur un pied d'égalité. Il n'est pas gênant d'être battu par les dames, bien que nous nous battions de toute évidence pour ne pas laisser passer cela !

Mythe 5 : quand vous naviguez en Europe du nord, vous avez froid et vous êtes trempé

Eh bien, je ne peux pas promettre que vous ne vous mouillerez pas les cheveux, mais si vous achetez les bons vêtements de voile, vous devriez rester au chaud et au sec toute l'année.

Mythe 6 : si vous n'avez jamais navigué auparavant, vous aurez le mal de mer

Peut-être que vous l'aurez, mais cela n'a rien à voir avec votre expérience de navigation passée. D'après mon expérience, environ 20 % des gens sont très malades et ce n'est probablement pas un sport pour eux. Pour le reste, une moitié se sentira rarement malade et les autres peuvent le gérer avec des médicaments ou des traitements homéopathiques. Certains des meilleurs marins au monde tombent malades, y compris la moitié de mon équipage Round the World !

Mythe 7 : il faut acheter un bateau pour pouvoir naviguer

Là aussi, c'est faux. Vous pouvez commencer par une formation RYA ou peut-être apprendre à naviguer grâce aux cours de votre club de voile local. Les clubs ont souvent des bateaux que vous pouvez emprunter, en particulier pour les juniors. Sinon, vous pouvez commencer comme je l'ai fait en équipage pour d'autres personnes dans leur bateau.

Mythe 8 : la voile est un sport dangereux surtout si vous ne savez pas nager

Être capable de nager est une bonne idée pour tout le monde et peut-être que la navigation vous motivera à apprendre. Sinon, vous devrez toujours porter un gilet de sauvetage qui vous permettra de rester à flot si vous tombez à l'eau.
Le seul autre risque réel est de se cogner la tête sur la bôme et pour les débutants, il peut être bon de porter un casque jusqu'à ce que vous compreniez le fonctionnement des vents.

Aide à la flottabilité Championship Musto

Mythe 9 : on va vous crier dessus si vous ne savez pas ce que vous faites

Malheureusement, il y a des idiots qui aiment crier sur leur équipage ou sur d'autres bateaux, tout comme il y a des parents qui insultent les entraîneurs du club de foot de leur enfant. L'ambiance dans le milieu de la voile est généralement très détendue et les gens vont tout faire pour vous aider. Les meilleurs marins adorent vous raconter comment ils ont gagné la course afin que vous puissiez apprendre beaucoup en écoutant !       

Mythe 10 : vous devez habiter près de la mer

Vous n'avez pas à vivre au bord de la mer, car il y a de nombreux lacs, réservoirs et rivières qui ont des clubs de voile en France. Je n'ai jamais navigué sur la mer avant l'âge de 14 ans et Ellen MacArthur a grandi dans le Derbyshire, à peu près aussi loin de la mer que possible.

Une façon évidente de commencer est de suivre une formation de dériveur ou de voile agréée dans un club ou une école de voile près de chez vous. Ce n'est pas le seul moyen cependant. Devenir membre d'équipage pour quelqu'un qui sait ce qu'il fait est une excellente façon d'apprendre et c'est comme ça que j'ai commencé dans un dériveur Mirror quand j'avais 8 ans. Le meilleur conseil que je peux donner est de trouver le club de voile le plus proche et d'y aller pour rencontrer les membres. Ils devraient être accueillants avec les nouveaux membres potentiels et ils organisent souvent des journées portes ouvertes.

Pour les enfants, c'est encore plus facile, car la plupart des clubs de voile ont probablement des programmes junior et des régates de voile junior. Ils disposent souvent de bateaux que les enfants peuvent emprunter. Mes enfants adorent naviguer pendant la Quinzaine junior de notre club, pas tellement pour la voile, mais pour pouvoir sortir avec des garçons et des filles de leur âge. Il n'y a pas de meilleur sentiment en tant que parent que de voir vos enfants développer de nouvelles compétences et profiter des aptitudes essentielles que la voile apporte.

Pour les nouveaux arrivants, la navigation peut sembler déconcertante et déroutante, notamment parce que les marins semblent parler une langue différente. Chaque partie du bateau et des voiles a un nom spécifique, comme toutes les manœuvres. Si vous ne connaissez pas le guindant de votre point d'écoute ou l'empannage de votre côté au vent, ne paniquez pas ! Les choses peuvent être expliquées simplement et « tirer le rouge » est tout aussi acceptable que « suivre la drisse de spinnaker » !

Tous ces mots reflètent un tout nouveau monde de connaissances et de compétences, mais croyez-moi, vous les apprendrez rapidement. Et les gens qui ont l'air de tout savoir savent souvent moins que vous ne le pensez, nous avons tous commencé quelque part !

J'espère vous voir très bientôt sur l'eau ! 



Articles associés

 

Collection voile Musto

DÉCOUVREZ LA COLLECTION VOILE

À découvrir dès maintenant

Musto s'entretient avec Armel Le Cléac'h

MUSTO S'ENTRETIENT AVEC ARMEL LE CLÉAC'H

Lire l'article

Musto Rolex Fastnet : le paquetage idéal par Pete Cumming

LE PAQUETAGE IDÉAL DE NAVIGATION PAR PETE CUMMING

Lire l'article

Synthèse de l'équipement pour bateaux à moteur Musto

SYNTHÈSE DE L'ÉQUIPEMENT ESTIVAL MUSTO POUR BATEAUX À MOTEUR

Lire l'article